L’IRM de la prostate

 

 

Cette IRM est régulièrement demandée pour bilan d’augmentation des PSA ou suivi…

 

Indications et précautions

Un lavement rectal est demandé en plus du questionnaire obligatoire demandé par le manipulateur en électroradiologie.

Avant l’examen, il vous sera demandé de retirer tous objets métalliques, pantalons, lunettes, bijoux … Une blouse vous sera donnée et vos vêtements resteront dans votre cabine.

En général, cet examen peut nécessiter l’injection de glucagen (permettant de réduire péristaltisme) et également, dans certains cas, de gadolinium.

 

Position dans l’IRM et antenne utilisée pour cette IRM

Pour votre IRM de la prostate, la zone pelvienne sera sous l’antenne. (voir photo ci dessous).
Les pieds rentreront d’abord dans l’IRM.
Comme vu précédemment, l’élément examiné doit être au milieu de l’IRM.
La zone pelvienne va avancer jusqu’au milieu du tunnel.
Votre tête devrait donc être à l’entrée de l’IRM.

Voici l’antenne utilisée :

 

Quel est le protocole le plus souvent appliqué ?

En général, le protocole est:

  • 2 plans T2 (Sagittal et Coronal) ou un Cube T2 HR isotropique pour avoir des reconstructions de qualité dans tous les plans.
  • Un plan axial très haute résolution
  • Diffusion MultiB élevé (si possible avec un B2000 pour la détection)
  • Dynamique en Axial dans la même obliquité que l’axial T2
  • Une séquence ganglion complémentaire.

Si les PSA sont élevés : une diffusion abdomino-pelvienne est préconisée.