La claustrophobie est la peur des espaces confinés, des lieux clos, des petites pièces et de l’enfermement. Elle est classifiée en tant que trouble anxieux et peut causer une crise de panique.

Le tunnel de l’IRM n’étant pas très large, l’examen peut provoquer une angoisse chez les personnes atteintes de cette phobie.

En IRM, on a tendance à dire qu’une personne qui prends l’ascenseur pourra tenir le temps de l’examen sans ressentir de gènes importantes.

Vous pensez être claustrophobe ?
– Signaler votre angoisse au manipulateur en IRM qui viendra vous prendre en charge.

– Si vous ne tenez pas dans un ascenseur sans ressentir d’angoisses, contacter votre médecin pour envisager une légère prémédication ou prévoyez de vous rendre dans une IRM à champ ouvert.
Vous devrez également vernir accompagné le jour de votre examen si une prémédication est prescrite.

– Demandez si vous pouvez voir l’IRM quelques jours avant de la passer afin de réduire vos angoisses et appréhensions.

N’oubliez pas également que sur les IRM classiques :
1. Vous n’êtes jamais enfermé dans l’IRM. Il reste ouvert des deux côtés du tunnel
2. Vous avez un moyen d’alerte : une sonnette vous est fournie au début de l’examen afin de nous avertir dès que vous en ressentez le besoin.
3. L’IRM peut être arrêtée à tout moment !